Adopter un animal de compagnie : 10 conseils fondamentaux

Découverte

Le printemps et le beau temps approchent… On se laisse guider par la saison des amoureux, on a le désir de prendre soin de…, de partager cette belle overdose d’amour à offrir… et le goût d’adopter un nouvel ami nous prend !!!

 

Parfait, tu te sens prête à avoir cette responsabilité d’avoir un petit être vivant pour partager ta vie. (Je dis responsabilité, parce que – on se le cachera pas – quand vient responsabilité, vient aussi devoir.)

 

Pour éviter de mauvaises surprises, on vous a concocté un petit guide de conseils pour prendre une décision réfléchie, et surtout, pour être totalement préparée lorsque cette décision sera mise de l’avant.

 

La majorité des points s’applique plus aux chiens et aux chats, mais peu importe l’adoption, ce sont des informations primordiales à garder en tête :

 

  •  Avez-vous le temps d’avoir un animal ? Ça semble très simple comme réflexion, mais même un poisson rouge demande d’être nourri et d’avoir un espace de vie propre. Oui, un chat, c’est plus indépendant qu’un chien… mais les deux dépendent autant de vous ! Donc : établir le temps que vous seriez prête à investir dans cette nouvelle vie commune. (Ne pas minimiser l’impact que pourrait avoir la prise de vacances : avez-vous quelqu’un de disponible ? Devrez-vous trouver une gardienne ou mettrez-vous votre animal en pension ?)

 

  • S’informer. Ce que je veux dire par là, c’est de s’informer à des personnes ayant déjà des animaux. Naturellement, il y a beaucoup de facteurs qui entrent en ligne de compte, peu importe l’animal : le type d’animal, la race, nos habitudes de vie, les coûts (vétérinaire, nourriture, entretien, toilettage, accessoires, jouets…), etc. Plus l’animal est grand, plus qu’il coûte cher chez le véto. C’est fondamental que vous sachiez les rudiments de base pour subvenir aux besoins essentiels de l’animal choisi, et bien qu’Internet soit bondé de renseignements, ils ne sont pas toujours exacts ! Allez chercher les informations directement chez les spécialistes, qui connaissent réellement les sujets sur lesquels vous vous questionnez.

 

  • Recherche. Après s’être fixé sur un animal en question, on fait une recherche plus poussée, parce que, bien que le voisin réussit très bien avec son chien saucisse, ça ne veut pas dire qu’il en sera de même pour vous et votre labrador. Les races ont des besoins et particularités bien spécifiques à chacune d’elles. Prenez le temps de faire une recherche approfondie avant d’arrêter votre choix. Exemple : un petit pug, c’est très mignon, mais il peut être très sensible aux températures à cause de la forme de son museau aplati.

 

  • Choisir un bébé ou un adulte. On est tous porté à vouloir un bébé, on se dit que l’on veut l’élever à notre façon, etc. Pourtant, un animal adulte a autant à donner, si c’est pas plus. Ils sont reconnaissants x1000 envers celui qui lui permet une 2e chance dans la vie. Parfois ils ne demandent qu’un petit coup de main pour les aider avec certains comportements/peurs. Plusieurs ont un passé plutôt sombre, et demandent tout plein d’amour, de patience et de bonne méthode. Un chiot, c’est bien cute… je l’admets ! Mais ça doit être élevé de A à Z, et la méthode choisie pour le faire influencera beaucoup son comportement futur. Juste au niveau de la propreté du chien, il y a un énorme apprentissage, et si ce n’est pas bien encadré, cela peut prendre des mois à apprendre, et vous allez vous décourager. Un chaton, c’est très instinctif pour ce qui est de la propreté, mais ultra tannant haha. Il ne fait pas la différence entre le beau coussin que vous lui avez acheté et votre nouveau divan de cuir.

  • Refuge, élevage ou…. annonce cute sur Internet. Ouf, quel questionnement. Dans chacun de ces choix, il y a des bons et des mauvais côtés, mais on aimerait les décortiquer un peu plus en profondeur avec vous. Parce que, rendu en 2017, on se doit d’être conscientisé au nombre d’abandons et d’animaux errants au Québec !

    Premièrement, les annonces Internet… On est ici pour juger personne, mais c’est totalement le dernier endroit pour adopter un animal, ça devrait être simplement interdit de retrouver des animaux à vendre sur des sites de petites annonces. On regarde un élevage, souvent c’est dispendieux ; on regarde sur Internet, “même chien” pour la moitié du prix… EXCEPTÉ que celui sur Internet peut provenir d’une usine à chiots, ne sera pas vérifié pour des maladies héréditaires, n’aura peut-être aucun vaccin, a grandi dans un environnement pas très désirable – tout ça joue sur le comportement d’un chien.

    Un éleveur enregistré a des normes et des tests à respecter. Oui, ça peut avoir l’air cher, mais vous ne payez pas que pour la beauté du chien, mais également pour sa santé, autant mentale que physique.

    Pour ce qui est des refuges, souvent ils sont déjà opérés, micropucés, et leur comportement est évalué. (Vous pouvez demander avec quelle méthode et de quelle façon ils évaluent les chiens sur place.) Souvent, selon le problème de comportement, ils vont vous faire des fiches pour vous aider avec le chien. Il y a énormément de refuges au Québec et, malheureusement, certains sont forcés d’avoir recours à l’euthanasie (à cause du haut taux d’occupation). Faites le tour, on est certaine que vous trouverez une âme qui collera à la vôtre et qui vous sera reconnaissante pour le restant de leur vie. De gros bébés qui ne demandent qu’à être aimés ! Psssttt – vous pouvez y retrouver plusieurs types d’animaux : lapins, rats, cochons d’indes… Il est révolu, le temps d’acheter dans des animaleries !

 

  • L’environnement. Oui, oui, l’environnement ! Un chien a besoin d’espace pour bouger, pour pouvoir se dégourdir les pattes. Avez-vous une cour à la maison ? Sinon, est-ce que ça vous intéresse de sortir dehors à -20 pour faire marcher Pitou ? Il est important de vous informer également à votre ville si vous devez faire enregistrer vos animaux. Les règlements municipaux changent d’une ville à l’autre, évitez-vous des désagréments et informez-vous le plus tôt possible. (Maintenant, avec les restrictions au niveau des races, c’est doublement important ! Et même les chats doivent être enregistrés auprès de votre ville !) Assurez-vous d’être conforme aux règlements !

 

  • Bon, vous avez fait tous vos devoirs ! Arrive le temps d’aller chercher l’animal. YEAAHH ! Super important d’aller le chercher avec une cage de transport, surtout pour les chats qui ont un tempérament beaucoup plus nerveux que les chiens et qui sont très dangereux à avoir ‘lousse’ dans la voiture. Lorsque vous choisissez de prendre des “bébés”, ne faite pas de détours pour débarquer au magasin, acheter un petit collier ou des jouets avec l’animal. C’est déjà très éprouvant de se retrouver séparé de son environnement, et c’est sûrement son premier voyage en voiture – s’il vous plaît, donnez-lui une chance. Vous allez pouvoir sortir avec lui après deux-trois jours, et puis normalement, surtout si vous avez suivi les étapes plus haut, vous serez déjà amplement préparé pour sa première semaine de vie dans sa nouvelle maison.

  • L’arrivée à la maison. C’est très important de laisser le temps à l’animal de découvrir calmement son nouvel environnement, donc malgré l’excitation du moment, laissez-le explorer (surtout si vous avez des enfants). Les chats demandent un peu plus de temps, mais une fois dégourdis, ils vous en donneront pour votre argent hahaha. Ne soyez pas inquiets, avec le transport et la nervosité du changement, l’animal peut ne pas avoir faim pour sa première journée, et même avoir de la diarrhée. Assurez-vous simplement que cela ne dure pas plus de deux jours, sinon on vous conseille fortement d’aller faire un petit tour au vétérinaire.

 

  • Au niveau nourriture, lorsque vous adoptez un animal, qu’il soit bébé ou adulte, on vous recommande de lui acheter la même nourriture que l’ancien propriétaire lui donnait. Certains animaux ont un système digestif très sensible et, comme on le disait plus haut, le stress peut être une des premières causes d’un débalancement digestif. Donc pour éviter d’étirer une diarrhée, ayez la même nourriture pour au moins la première semaine et veillez à en avoir assez pour faire une transition vers la nouvelle nourriture choisie. La transition consiste à mélanger la nouvelle nourriture avec l’ancienne : donc les deux premières journées, vous mettez 75% de la ratio qui sera l’ancienne nourriture pour 25% de la nouvelle ; les deux jours suivants, 50-50 ; et les deux autres jours suivants, 75% de la nouvelle nourriture avec 25% de l’ancienne. S’il vous reste de votre ancienne nourriture, utilisez-la comme gâterie : votre animal n’y verra que du feu !

 

  • AMUSEZ-VOUS ! C’est votre nouveau meilleur ami, alors n’hésitez pas à vous pitcher à quatre pattes pour jouer avec lui. Pas besoin du gadget-joujou dernier cri… Tant qu’il vous a, le reste c’est superflu !

 

Vous pouvez télécharger et imprimer notre petit guide d’essentiels pour chat ou chien avant de vous rendre à votre magasin spécialisé. Les essentiels chat et Les essentiels chien

N’hésitez pas si vous avez des questions ou besoin de conseils !

 

Et maintenant : on veut voir vos p’tites faces de poilus ! ^ . ^ Venez-nous raconter votre histoire sur Facebook !

article précédent
article suivant

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Jessica
    juin 3, 2017 at 11:36

    Très bon article! Plusieurs sautent l’étape de se demander s’ils auront vraiment le temps de s’en occuper et c’est dommage… tellement d’animaux sont abandonnés pour cette raison!

    • Reply
      dailypopheart
      juin 4, 2017 at 11:07

      Exactement Jessica et le 1 juillet qui arrive avec les déménagements, il faut sensibiliser les gens.

  • Reply
    Kleine_Morgane
    juin 4, 2017 at 8:03

    Sympa comme article ! Un bon résumé de tout ce qu’il faut savoir et des questions à se poser avant d’adopter 🙂
    Pour ma part, j’ai été famille d’accueil d’u chat pendant quelques mois, je trouve que c’est un bon compromis pour tester avant une adoption !
    Si tu veux découvrir mon blog et ses actualités, entre autres, voici ma page Facebook :
    https://www.facebook.com/Eclat.desoit/

  • Reply
    Philippe Lalonde
    septembre 5, 2018 at 1:06

    Bel article! Beaucoup de details et matiere a reflexion 🙂

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.