Faire confiance à l’univers, ça s’apprend

Aventure, Bien-être

Ce soir, c’est le solstice d’été. Ça doit faire un bon deux, même trois mois que Mélissa me demande d’écrire un article pour le blogue. Comme j’ai tendance à toujours repousser tout à plus tard, me voici, 21 Juin au soir.

 

Le beau temps, ça fait du bien, non?

Je dois être une des rares personnes qui accorde si peu d’importance à l’été. Oui, il fait beau, il fait chaud (des fois trop, ahah), les gens sont heureux. Pour moi, l’été était «nice» quand j’allais encore à l’école, car il signifiait les VACANCES.

 

Depuis quelques années, l’été signifie la venue de quelque chose d’encore plus cool, soit l’automne 😀 Pour moi, l’automne est synonyme de fraîcheur, de nouveautés, de nouveaux départs et cette année encore plus parce que j’ai décidé de faire confiance aux signes!

 

En janvier, je prenais encore des cours d’art créatif avec Ariane Laberge et j’avais un grand sentiment en dedans de moi qui me disait de «revirer ma vie d’un bout à l’autre»… C’est vraiment quelque chose qui s’est mis à m’habiter jour et nuit.

 

J’ai décidé que les choses allaient changer pour moi!

J’ai changé d’emploi : j’ai eu une superbe opportunité pour entrer dans un centre vétérinaire (hello la sortie de la zone de confort… quand ça fait plusieurs années que tu es dans le service à la clientèle). Il y a aussi eu la soirée où j’ai décidé d’accepter et booker l’opportunité du voyage à Hawaii, moi qui n’ai jamais pris l’avion. Le plus loin où j’ai été est à New York en secondaire 5… Encore là, je me pitche complètement hors de ma zone. C’est ce que j’appellerais OSER et se CHOISIR.

 

Là, je pars «seule». C’est un voyage organisé. Une gang de filles seulement, un voyage un peu spirituel, de ressourcement. Quelques filles du voyages et moi, on risque de se rejoindre à l’aéroport pour avoir le même vol, mais je ne les connais pas. C’est un peu comme si je quittais ma petite île perso pour aller prendre le large et partir à la découverte de je-ne-sais-trop-quoi. J’y pense très souvent.

Je suis assez discrète à la base, alors je me demande : comment vais-je réagir à une semaine complète loin de mon monde, avec une dizaine de femmes que je ne connais pas du tout? C’est à voir. Je crois que ce sera une très belle et grande aventure pour moi. J’ai souvent tendance à me recroqueviller dans ma petite coquille, je n’ai pas trop compris encore pourquoi je fais ça. C’est sûrement pour me protéger. Là, je vais pouvoir me permettre d’en sortir un peu.

 

Quand je repense à la Daphnée d’il y a 2 ou 3 ans… si vous lui aviez dit qu’elle allait devoir faire une heure de transport pour se rendre à son travail, qu’elle allait travailler de nuit, qu’elle allait quitter la maison et prendre l’avion «seule» pour partir à plusieurs heures d’ici et se rendre à Hawaii, je crois qu’elle aurait figé là et vous aurait répondu : «T’es tu malade!?».

 

L’univers et ses signes

En même temps, je crois que ce voyage, j’étais due pour le faire. Je vous explique. L’an passé, Mélissa et moi avions essayé d’avoir des vacances en même temps pour aller faire un voyage du genre à Hawaii. À ce moment là, nous avions toutes les deux un poste de gestion dans le même commerce : impossible d’avoir des vacances en même temps (merci chère administration!). Le temps passe et on laisse de côté les projets voyages. Puis, janvier 2018 arrive, ma coach Ariane me parle d’un super voyage en France. Beaucoup de temps à la mer, voir les dauphins, baleines et autres. Entrer en communication avec ceux-ci… WOW quel trip! Je prends mon guts, je fais ma demande de vacances avec mon travail, tout est accepté alors je m’y inscris et fait mon dépôt : go, j’y vais!

 

Quelques semaines plus tard, j’ai un petit feeling intérieur qui me dit que quelque chose cloche avec ce voyage… deux ou trois jours après, Ariane m’annonce que malheureusement, le voyage doit être annulé. « My my! » que je suis déçue. J’ai pris mon courage à deux mains pour réaliser quelque chose de gros et là, tout tombe à l’eau. J’ai beau essayer de me dire que rien n’arrive pour rien, je suis vraiment déçue. Je me dis f*ck les voyages pour l’instant. Je vais me concentrer sur autre chose.

 

Le temps passe puis Mélissa m’envoie un courriel : «WOW! As-tu vu la retraite que Josée-Anne organise à Hawaii?!? La description du voyage, c’est tellement toi!». Alors que je lis le courriel du voyage, j’ai les larmes aux yeux… (genre what the hell qu’une description de voyage me fasse autant d’effet!!!). Hésitante que je suis, je prends mon teeeemps pour écrire un courriel et demander des infos, car je sais que j’irai seule à ce voyage et Hawaii, ce n’est pas à la porte.

Je finis par me décider. Je commence par aller sur le site pour zyeuter : il n’y a plus de chambres disponibles. Mon côté insécure fait : «Ouff! Dieu merci!». Pas de chambre seule de disponible ou de place libre dans une chambre à partager : je ne peux pas y aller. Je finis quand même par envoyer un courriel, t’sais, au cas où!

 

Eh bien, comme par magie de l’Univers, une chambre perso s’est libérée le matin même. J’ai donc 48 heures pour envoyer mon dépôt si je suis toujours intéressée par le voyage. C’est en tremblant à l’intérieur que j’envoie mon dépôt à Josée-Anne pour réserver ma place!!! Ayoye! Je capote un peu ma vie intérieurement : «Qu’est-ce que je viens de faire?». À ce moment, je ne sais même pas si mon employeur va accepter de me donner des vacances à ces dates, c’est un méchant saut dans le vide. Je me dis que je vais dealer avec le reste…après!

 

Avancer encore et toujours

Je crois que c’est une belle preuve que lorsqu’on repousse nos limites et nos barrières, en lâchant prise un peu, en ayant confiance, on permet à la Vie de nous envoyer de belles choses, de nous envoyer vers ce qu’il y a de mieux pour nous. Ce voyage fera sûrement partie de la liste des moments les plus intenses de ma vie. Premièrement, car je quitte seule et deuxièmement, parce que je vais vivre là-bas. Non, ce n’est pas toujours nice and easy, car on est loin de notre zone de confort. Par contre, c’est tellement enrichissant et beau à la fois. Lorsqu’on prend le temps d’écouter ce que ces aventures ont à nous dire, on apprend énormément. Tout va bien aller et peu importe ce qui arrive, on respire, nous sommes toujours accompagnés que ce soit en personne ou dans les messages plus subtils.

 

Encore une fois, par petits pas, un pas à la fois. Il ne nous reste qu’à avoir confiance et oser lâcher la corde un peu. Quelques fois, il faut se lancer un peu plus loin, se donner une petite poussée pour y arriver. Oui, c’est épeurant, mais la vue de là-haut est si belle! GRATITUDE!

article précédent
article suivant

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Manon
    juillet 14, 2018 at 1:09

    Wow daphnée, ça donne le goût d’ouvrir nos bras et d’accueillir. En te lisant c’est comme si on allait faire un saut en parachute et lâcher prise complètement. Merci pour ce partage. Et profite bien de chaque moment 🌷

  • Reply
    Linda Lafranchise
    juillet 14, 2018 at 3:01

    Wow Daphnee, je suis un oeu comme toi je ne sirt oas beaucoup d3. A zone c’est tres inspirant merci pour ce beau message

  • Reply
    Barbara Terrisse
    juillet 14, 2018 at 7:18

    Très beau texte. Ça donne de la motivation pour réaliser des projets!

  • Reply
    Récapitulatif des articles de la semaine #35 – Autrement by Alexia
    juillet 15, 2018 at 11:25

    […] Faire confiance à l’univers ça s’apprend […]

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.